• (8) je vous hais

    le pardon sans l'oubli
    pas de regret pour mes mots
    juste une fin qui s'annonce ...

    "il fait froid quand on meurs ? "
    je suis glacée ...
    tout comme le coeur
    que je ne veux plus posséder.
    tremblements et visions d'horreur
    je plonge dans le sang
    éclabousse mon autel
    s'acharne sur nous ...
    tremblements et visions d'horreur
    la fatigue me domine
    la folie arrive
    approche à grand pas ...
    j'entends sonner mon glas

    visage de la fille
    angoissée, torurée ...
    ma drogue, mon passé
    tomber ... morte ... ici

    les jambes flanchent sous le poids
    des erreurs et des accusations.
    COUPABLE ! oui ... moi, moi, MOI !
    mutiler son âme comme punition ...
    alors je me sentirai mieux ...
    les yeux fixés vers les cieux ...

    je les ferme, tiens la lame, découvre mon bras...
    un spectacle horrible,
    un somnifère morbide

    pardon, mais l'envie est plus forte que ma raison ...
    cessons le combat contre une fatalité, cessons ...

                                                              PARDON .


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :